RADIO : Le son de Lisa

22 octobre 2019


ça fait plus de 20 ans que j’ai ce papier dans mes agendas.

C’est à propos du TIMBRE.

Voilà ce qu’il dit, je ne sais absolument plus où je l’ai trouvé.

Le timbre est un aspect du son. C’est sa couleur, sa texture. Un son n’est jamais seul. Ce que nous en percevons au premier abord n’est que la "fondamentale". Avec un peu d’attention, nous pouvons observer qu’autour de ce son premier, se trouvent une multitude d’éclats, de lueurs, de reflets, comme un cortège.
Un son, c’est toujours la lune au milieu des étoiles. C’est la disposition et le nombre de ces sons complémentaires, "harmoniques" qui constitue le TIMBRE. Une signature toujours unique et qui permet de les identifier. C’est par le timbre que nous pouvons reconnaître une voix familière, la résonance d’un lieu, "notre" crayon" qui tombe. (...)

Je vous le livre là mais je le garde dans mes calepins.

Des petites choses m’échappent toujours un peu mais je le trouve beau et surtout il crée de très fortes images mentales.

C’est justement bien pour ça que j’aime la radio plus que tout...

Encore un peu avant ce papier sur le TIMBRE qui me suit partout, une douce amie de 42 ans (autant dire que personne ne la supplantera dans la longévité) m’a rappelé que petites nous passions des après-midi entières à enregistrer des émissions radios.
Avec de la musique, des brèves, des infos et...

... surtout la METEO

Regarder un bulletin météo à la TV c’est déjà une aventure pour la plupart d’entre nous, il y en a pourtant sur toutes les chaînes et on suit les bras et le bout des doigts des présentatrices - teurs, guidés par leur voix.

A la RADIO c’est un mystère sur pattes, la météo est un générateur de merveilleuses images mentales : parce que soyons honnêtes, cette science-là est assez occulte pour plein de monde, on entend des mots que l’on ne comprend pas et surtout, les mots se mélangent pour former un long et interminable flux de sons qui créent sans arrêts de nouvelles représentations du monde.

On se met alors à la place du bébé qui découvre l’univers par le son.

Beau et incompréhensible.

Lisa