Toujours aussi passionnante cette Margaret...


... Atwood !

Graine de Sorcière est une sombre et bien machiavélique histoire de vengeance d’un homme (Félix) qui souffre profondément. Son histoire est d’une tristesse à pleurer. Pff, vraiment... mais on ne pleure pas, on a le petit cœur serré, on rit aussi de cet homme, on s’émeut et on le trouve très gonflé.

C’est aussi une incroyable leçon d’analyse littéraire et un fabuleux exemple de réflexion et travail sur ce qu’est l’adaptation d’une pièce de théâtre. Sans explication par l’exemple, simplement. Wouaouf !
Il s’agit de la tempête de Shakespeare que Félix choisit de faire jouer à ses élèves comédiens, des prisonniers, dans le cadre d’un programme d’alphabétisation...

Si vous saviez comme cette dame écrit bien, comme tout est minutieusement tourné en dérision, sauf les sentiments les plus profonds...

Et puis, l’autre, j’en suis encore au début :

Dans Comptes et Légendes, la dette et la face cachée de la richesse
Elle explore, à travers les mythes et légendes, tout ce que les êtres humains DOIVENT à l’autre, du seul fait de leur naissance.
Nous sommes redevables à nos parents de nous avoir fait naître et quoi qu’il en soit, toute l’Histoire de l’humanité est basée sur ce fait. Se croisent alors dans cet essai "des histoires d’argent, de récits et de croyance religieuse."
Extrait :
Petite, Margaret Atwood promenait les bébes en landeau. Elle gagnait alors un peu d’argent. Quand elle a commencé à en gagner beaucoup (tout est relatif), on lui a dit d’ouvrir un compte en banque. Bien.
Jusque là, ce qu’elle gagne se retrouve consigné sur une ligne de livre de compte, au centime près. C’est écrit en noir. Tout est bien réel ; une ligne correspond à une promenade de bébé dans la neige.
Et puis un jour, une ligne rouge apparaît : celle des intérêts lui dit-on. Pourtant, elle n’a pas promené de bébé dans la neige... alors d’où proviennent ces sommes ? Sans doute d’un lieu imaginaire. Pourtant, elles sont bien réelles sur son compte, ces sommes.
Je cite" Comment donc une fiction peut-elle accoucher d’objets réels ? Les contes de Peter Pan m’avaient appris qu’il suffisait de ne plus croire aux fées pour qu’elles meurent : si je cessais de croire aux banques, mourraient-elles, elles aussi ? Les adultes affirmaient que les fées étaient irréelles et les banques réelles. Mais disaient-ils vrai ?
Ainsi a débuté ma perplexité en matière de finances. Elle ne m’a jamais quittée."

Lisa Bienvenu



  • Auteur : Margaret Atwwod
  • Éditeur : Robert Laffont et Boréal
  • Parution : 2019 et 2009
  • Prix : 21€ et 19 €

  • Âge : Ados/Adultes
  • Genre : Roman
  • Médias :
  • Thématique :
  • Type de lien :