Si j’étais ministre de la culture


Madame la Ministre de la Culture n’en peut plus qu’on la prenne pour une poire. Tous ses collègues, de bons messieurs bien-pensants, disent oui à tout sur le papier et pratiquent le rétro-pédalage et la mauvaise foi à outrance lorsqu’il s’agit de voter et d’appliquer pour de vrai.
Alors Madame la Ministre de la Culture publie un manifeste (présent en vrai, dans le livre). Voilà comment il s’appelle "Arrêté ministériel n°175 portant instauration des "Journées sans culture"...
..."ces journées dureront le temps qu’il faudra pour bien sentir l’effet suffocant que serait la vie dans cet univers de stricte efficacité".

Alors forcément ça fait mouche...

Quand la démonstration raisonnable par la voie officielle ne sert plus à rien, que reste-il ?

- la diffusion d’information par une presse clandestine : c’est ce que rappelle le format du livre, grand et souple avec peu de pages, facile à cacher et transporter sous le manteau, comme les journaux de résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale. D’ailleurs, la référence à Winston Chrurchill en exergue de l’ouvrage nous y rattache aussi directement.
- le recours à la caricature : tous les personnages sont de splendides caricatures, grosses têtes sur tout petits corps ridicules (y compris la Ministre de la Culture). Pour mieux singer et dénoncer tout en échappant à la censure. C’est vieux comme le monde ou presque mais sacrément efficace puisque que ça fait rire !
- le raisonnement par l’absurde... [1]
Deux exemples parmi d’autres : "Interdiction de jouir des beautés architecturales. Au besoin, des dispositifs seraient distribués pour s’assurer que l’oeil ne puisse attraper la courbe agréable d’une corniche, la ligne élégante d’une façade. Mais aussi, obligation de cacher toutes les œuvres d’art public. Draps tendus sur les statues des parcs et des jardins, sur les sculptures de nos ronds-points."

On aurait l’air malin, tiens...

Extraits des notes des auteurs à propos de ce livre :

"Ce texte a été écrit à l’invitation du Conseil Québécois du Théâtre à l’occasion de la campagne électorale québécoise de 2014 (...) il est ici adapté pour un auditoire encore plus vaste." Carole Fréchette
Thierry Dedieu a reçu ce texte de Carole Fréchette, qu’un ami lui a envoyé. "J’ai trouvé sa démonstration fulgurante. Je me devais, en tant qu’auteur de livres pour enfants, de promouvoir sa lecture." Thierry Dedieu

Lisa Bienvenu



  • Auteur : Carole Fréchette et Thierry Dedieu
  • Illustrateur : Thierry Dedieu
  • Éditeur : Hongfei
  • Parution : mars 2017
  • Prix : 14,50 €

  • Âge : Tout public
  • Genre : Album
  • Thématique : citoyenneté / Culture / Humour / politique
  • Type de lien :

[1si vous le souhaitez, voyez par en quoi ça consiste plus précisément.