la gueule du loup


Un thriller....un vrai !

Mathilde et Lou passent des vacances à Madagascar, en copines, avant l’entrée en fac. Drague, bière, clopes, soleil, plongée... tranquilles ! Sauf que le livre commence par un épisode cauchemardesque de leur séjour paradisiaque. Alors forcément, on dévore la suite du livre pour savoir à quel moment cette course pour échapper à la mort va arriver. Sauf qu’entre temps, l’une des jeunes filles, seule, se retrouve dans une très fâcheuse situation, prisonnière d’un vrai détraqué. Alors forcément, on continue à dévorer pour savoir qui, comment, à quel moment et pourquoi.

Entre temps, histoire de se détendre, avec l’épée de Damoclès au-dessus de la tête, nos deux nénettes profitent, l’une à fond, l’autre plus mitigée. Elle se confient, elle rient, elles se font des reproches, elles ont de vrais coups de gueules, elle s’emportent, elle courent, elles souffrent, elle se fuient. Elles sont à la fois très solidaires, soudées, pleines d’attentions et profondément égoïstes.

Là encore, comme dans Frangine et L’ogre au pull vert moutarde ce qui marque dans ce roman, c’est la force, la justesse des personnages et de leurs relations. Marion Brunet fait preuve d’observation et de finesse dans la retranscription des liens qui unissent les deux jeunes-filles. C’est dense, plein d’émotions contradictoires, vivant.

Il me semble tout de même que le récit aurait encore gagné en suspens, en noirceur et profondeur si une situation (mais je ne dis pas laquelle...) avait été démêlée de manière un peu moins "Deus Ex Machina". Il fallait que je le dise, ça titille trop sinon.

A noter

La bande son du livre, celle qui a peut-être accompagné l’écriture d’une manière ou d’une autre : exquise. Avis purement personnel. Et lu à la frontale lors d’une nuit d’insomnie, avec de l’orage et une coupure d’électricité, diablement efficace.

Un autre "thriller pour grands ados", plus ancien et qui frise avec le film d’horreur : Déroute sauvage de Guillaume Guéraud, aux éditions du Rouergue, collection doAdo Noir. Porte bien son nom.

Pour aller plus loin, un peu de coup de gueule !

Un thriller... un vrai, construit comme tel, avec tous les codes du vrai. Je précise, parce que souvent on considère que la "littérature publiée par une maison d’édition estampillée jeunesse" est un sous genre de la littérature générale.

Pourtant, il faut connaître et maîtriser les codes étudiés et reconnus pour s’en servir correctement et produire l’effet escompté. Or, là, ça fonctionne à merveille, c’est donc bien que Marion Brunet est un écrivain comme les "zoteurs adultes" : une adulte qui possède une culture littéraire et générale et sait s’en servir. Je salue donc là la performance littéraire de ce livre-ci et fait un clin d’œil au passage à l’exigence et à la qualité tenue des romans de cette maison d’édition, Sarbacane, collection eXprim’.

Dans leur catalogue, il y a des romans plus ou moins réussis, c’est évident et ce en dehors des goûts et des couleurs. Mais il faut reconnaître qu’il y a une recherche sur la langue, la narratologie, la construction des personnages. Le tout dans un contexte résolument moderne, prompt à attirer des lecteurs jeunes et moins jeunes. C’est une littérature généreuse, je dirais un peu "à l’américaine", car il y a toujours une force de récit, une histoire qui emmène, qui procure des émotions et donne envie de se dépasser. Dans le timide et timoré monde actuel, ce n’est quand même pas rien.

Et très honnêtement, ça change de la Grande Littérature Française, très souvent, nombriliste, élitiste et formelle.

Lisa (Bienvenu) de Plumes



  • Auteur : Marion Brunet
  • Éditeur : Sarbacane, collection eXprim’
  • Parution : Septembre 2014
  • Prix : 15.50 €

  • Âge : Ados/Adultes
  • Genre : Roman
  • Thématique : Amitié / Grandir / suspens / thriller
  • Type de lien :