la fenêtre, la porte ou le trou de la serrure ?

7 février 2014


Avis de tempête, Jean Gourounas, Rouergue, 2002

Il a 14 ans, cet album, il n’a pas pris une ride, je dirais même qu’il est bien dans l’actualité.
Celle des livres à thème sur l’écologie…. Oui, on réfléchit en thèmes, aujourd’hui, j’en suis sûre ; hier peut-être aussi, mais j’étais moins présente professionnellement, je n’en avais pas conscience, ou j’étais moins née, simplement.
Quoi qu’il en soit, l’auteur, Jean Gourounas a aussi fait jenny la cow-boy, à l’atelier du poisson soluble, livre qui défie la loi des genres parce qu’il met en scène une fille cow-boy qui se comporte visiblement comme un p’tit mec a l’habitude de se comporter. On est pile dans l’actualité, là, en janvier 2014 (théorie du genre….)

Dans Avis de tempête il fait moche et froid dehors, rien à faire : Loïc décide de prendre un bain. Dans un bain, on peut jouer et accessoirement en profiter pour se laver, mais surtout jouer avec plein d’eau. Il est l’heure de sortir maintenant… non, Loïc n’a pas envie.
« Ok, mais ne fais pas pipi dans l’eau », lui dit sa mère.
Et là, l’histoire continue, on entre dans le jeu de Loïc qui invente des scénarios catastrophes, tout ça parce qu’un « courant chaud du Gulf Stream atteint des températures terrifiantes » ! Un dérèglement climatique s’ensuit qui va provoquer de réelles catastrophes…

Voilà, Jean Gourounas joue avec les images, il met chaque signe qui les compose véritablement en scène. Le résultat est drôle et sacrément efficace. Et pour peu qu’on ait un enfant qui aime jouer avec l’eau (ce qui arrive somme toute assez rarement), ça pourrait presque sembler réel ou au moins nous rappeler des souvenirs.

Alors avec cette histoire de dérèglement climatique, je pense au réchauffement de la planète et à tout plein de livres sur le-thème-de-l’écologie et je me dis que celui-là serait bien, s’il faut le mettre dans une case. Sauf qu’il est épuisé, il faudra donc le chercher en bibliothèque, ou d’occasion.

Je ronchonne un peu sur l’idée des livres et des thèmes en littérature jeunesse, parce que je trouve que c’est très réducteur, voire que ça n’a pas de sens, dans la fiction. Les documentaires, c’est différent, évidemment. Mais en littérature adulte, quand on veut faire un cadeau à un adulte, est-ce qu’on ne demande pas d’abord un bon livre, avec une bonne histoire ?
Alors pourquoi on ne ferait pas pareil en littérature jeunesse, quand on veut faire un cadeau à un enfant, hein ? Chercher un bon livre avec une bonne histoire ? L’idée est donc de ne pas regarder un livre que sous un tout petit angle, par le trou de la serrure, mais de le voir en grand !

De mon point du vue, pas toujours très haut, parce que je ne suis pas très grande, un livre de fiction, c’est d’abord une œuvre, un sujet, une histoire, réalisés d’une certaine manière. Qui plaît, ou pas. Qu’on comprend à sa manière en fonction de son âge.
Personnellement, quand je cherche "un livre sur le thème de", je regarde dans les documentaires, qui expliquent, que ce soit pour moi ou pour mon fils.

Mais bon, hein...parfois aussi je réduis les sujets, pas que dans la cuisine et je ne suis pas non plus une Reine qui coupe des têtes...

Lisa